Le procès du bleu blanc rouge

Chronique par Mark Dickey
Le procès du bleu blanc rouge
Cole Caufield et Nick Suzuki. Crédit photo : RDS

Cette semaine, amusons-nous à faire le bilan de la saison des Canadiens de Montréal. Une saison, à mon avis, prévisible malgré un début surprenant et un nombre de blessés élevé qui nous empêche de faire une évaluation complète et juste. Pour l’exercice, J’ai décidé de séparer mon bilan en trois catégories que voici : les premiers de classe, les joueurs « corrects » et ceux qui doivent partir. Alors voici, et n’oubliez pas, vous avez le droit de ne pas être d’accord.

Les premiers de classe

Inutile de se justifier pour placer immédiatement Nick Suzuki, Cole Caufield, Kirby Dach et Mike Matheson sur la liste. Chapeau aux 2 derniers qui ont su bien rebondir après un début de saison difficile. J’aime beaucoup les jeunes loups à la défensive. C’est évident que Kaiden Guhle aura une belle carrière.

Arrivé de nulle part, Arber Xhekaj s’est rapidement construit un fan club grâce à son jeu robuste. J’ose placer Jordan Harris sur la liste. Il n’est pas flamboyant sur la glace, mais j’aime beaucoup son intelligence au jeu et il fait peu d’erreurs.

Il faut faire une place à David Savard dans mes petits méritas. Un bon leader. Je ne peux passer sous silence Rafael Harvey-Pinard même si l’échantillon ne fut que de 34 matchs. Rafael Harvey-Pinard avec ses 14 buts, son enthousiasme contagieux et sa fouge habituelle figure avantageusement sur ma liste des bolés. La saison prochaine, c’est clair que RHP sera désormais un gars du 514.

Les « corrects »

Je doutais des capacités de Samuel Montembeault d’être un bon numéro 2, maintenant je suis persuadé qu’il l’est. Est-ce que le gardien a atteint son plein potentiel ? L’avenir nous le dira. Josh Anderson a connu une saison à son image, irrégulière. Son côté physique me plait, je le garde.

Est-ce qu’à 31 ans le québécois Alex Belzile aura un rôle de 13e attaquant avec le CH ? Pourquoi pas. Le défenseur Justin Barron a montré qu’il a plusieurs atouts pour jouer sur l’avantage numérique, hâte de voir son développement. Jake Evans a connu sa pire saison, mais je demeure patient. L’arrière Jonathan Kovacevic a bien fait, mais je doute de son avenir à long terme avec les jeunes défenseurs prometteurs. J’ai trouvé la tenue du gardien Jake Allen atroce, mais avec la faible relève, pas le choix de la garder.

Juraj Slafkovsky n’a récolté que 4 buts en 39 parties, mais soyons patients. On s’en reparle dans 2 ans. L’éléphant dans la pièce est Brendan Gallagher. Son contrat est absolument horrible, trop cher pour penser à le racheter. Il a tout de même connu une fin de saison intéressante alors concentrons-nous sur son rôle crucial de mentor dans une jeune équipe.

Bye bye

Parce qu’il deviendra joueur autonome, que les partisans ne sont plus capables de le sentir et pour son propre bien, Jonathan Drouin doit quitter. La meilleure des chances pour lui, ailleurs. Malgré de bons chiffres, Sean Monahan est trop souvent blessé pour qu’on lui offre un contrat. Parce qu’il coûte trop cher à qualifier (2.9M) et qu’il n’a rien prouvé, Denis Gurianov ne serait pas de retour.

Par son manque flagrant d’intensité, j’essaie de racheter Mike Hoffman, un exemple nocif pour les jeunes. J’adorais voir également Joel Armia et Christian Dvorak être cavalièrement rachetés, mais je crains que nous soyons « pogner avec eux ». Le défenseur Joel Edmundson semble ralenti par de nombreuses blessures et il n’a plus la même efficacité. Dommage. Tout comme Michael Pezzetta qui, malgré son bon vouloir, n’appartient pas à la LNH.

En terminant, je n’ai pas les compétences pour juger le groupe médical et les préparateurs physiques du Canadien de Montréal. Je soulève toutefois le point qu’après plus de 656  parties manquées pour cause de blessures, un record d’ailleurs, il y plusieurs questions à se poser. Tristement depuis quelques années, les records les plus atteignables chez le CH sont les records de médiocrité.

Partager cet article