Vendredi, 19 avril 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 33 s

Nouveau président d’arrondissement pour Jonquière : Carl Dufour fera avancer quatre grands dossiers

Janick Émond
Le 25 novembre 2021 — Modifié à 13 h 24 min le 25 novembre 2021
Par Janick Émond - Journaliste

Le nouveau président d’arrondissement, Carl Dufour, ne compte pas oublier Jonquière au détriment du district d’Arvida qu’il représente. Il annonce au moins quatre axes de développement à prioriser dans Jonquière : Place Nikitoutagan, la rue Saint-Dominique, le Mont-Fortin et le Centre d’histoire d’Arvida.

En ce qui concerne le développement du centre-ville, il le compare au déploiement de son district.

« J’ai eu la chance avec Arvida d’avoir des promoteurs attachés au milieu. Ils ont cru au développement du secteur parce que nous avons montré l’exemple. On a refait la bibliothèque et le Palace Arvida pour redorer le secteur. À mon avis, le déploiement va passer par le commerce de proximité et la densification du centre-ville en faisant en sorte que les consommateurs demeurent plus longtemps sur place. »

Il promet d’ailleurs de faire une tournée avec Kevin Armstrong, conseiller du district, pour constater les problématiques de certaines infrastructures. Il juge que certains bâtiments sont négligés et rendent l’endroit peu attractif.

Demeurer réaliste

La phase I des travaux d’aménagements du parc de la Rivière-aux-Sables sont presque réalisés. Il veut passer rapidement à la seconde phase.

Dans les semaines à venir, il planifie d’échanger avec ses collègues pour déterminer les meilleures infrastructures à installer à la Place Nikitoutagan dans le but de concrétiser le projet évalué à 2,3 M$.

De côté du Mont-Fortin, Carl Dufour entend les inquiétudes des citoyens et tient à les rassurer. « Un centre de ski en pleine ville, c’est un joyau. On ne compte pas le fermer. On vise plutôt à le développer et à le moderniser complètement. »

Enfin, il souhaite réussir à reconvertir l’église Sainte-Thérèse au cœur d’Arvida en un centre historique pour le 100e anniversaire de la Ville, en 2024.

Penser vert

L’homme d’action souhaite poser des gestes afin d’avoir un impact positif sur l’environnement sans se sentir dans l’état d’urgence.

Dans son district, il aimerait donner plus de place aux espaces verts et aux végétaux en reboisant et en retirant de l’asphalte.

« La réalité quant aux enjeux environnementaux est en train de frapper. Mais la situation aurait dû frapper les élus dix ans plus tôt. Il faut revoir les choses quitte à peut-être donner moins de latitude aux promoteurs. Certaines villes vont les restreindre davantage en les obligeant de conserver des arbres matures par exemple ».

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES