Dimanche, 16 juin 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 43 s

Vélo de montagne : Un été réussi à Saguenay 

Janick Émond
Le 18 novembre 2022 — Modifié à 09 h 39 min le 18 novembre 2022
Par Janick Émond - Journaliste

La saison estivale de vélo de montagne a été excellente encore une fois cette année à Saguenay. Le centre du Panoramique, du Mont Bélu ainsi que Le Norvégien ont enregistré de bons chiffres, mais l’achalandage est revenu un peu plus à la normale comparativement aux dernières saisons.  

Il faut dire que les deux dernières saisons ont été complètement folles pour le vélo de montagne. Avec la pandémie, les clubs de vélo ont enregistré des chiffres exceptionnels qui étaient au-delà des attentes.  

« L’année 2022 devient la nouvelle année barème. L’an dernier, les mesures sanitaires et le fait que la majorité des gens ne pouvaient sortir du pays ont fait en sorte qu’on a eu des chiffres incroyables. C’était difficile de baser nos attentes sur ces chiffres. Cette année, on a vu une diminution d’achalandage, ce qui est tout à fait normal. C’est comme ça un peu partout au Québec. Mais pour une nouvelle année barème, on doit dire que c’est excellent », explique le directeur général du Norvégien, Jeffrey Isaac.  

Ce dernier souligne que le centre a enregistré plus de 12 000 passages durant la saison 2022 et que cet automne, les chiffres explosent.  

« L’achalandage a augmenté drastiquement cet automne. On a fait l’ouverture récemment de plusieurs nouvelles pistes, dont une pour les enfants, ainsi qu’une zone d’habileté. Deux nouveautés uniques à Saguenay. On va définitivement chercher plus de clients grâce à ça. » 

La saison devrait se poursuivre tant que les conditions météorologiques vont le permettre.  

Panoramique et Bélu 

C’est le même son de cloche au Mont Bélu et au Panoramique. Le responsable des communications pour les deux centres, Vincent Desautels, indique lui aussi que la saison a été très bonne, mais davantage dans les normes comparativement aux deux dernières saisons.  

D’ailleurs, au Panoramique, il s’agissait de la première saison avec un accès payant obligatoire. Le changement s’est encore mieux passé qu’il était espéré de croire.  

« Ç’a vraiment bien été, les gens étaient encore nombreux au rendez-vous. Avec un accès payant, ça permettra au club de mieux s’autofinancer et on constate que les gens sont heureux de participer à ça », mentionne Vincent Desautels.  

Des investissements d’importance ont d’ailleurs été faits pour l’amélioration de plusieurs sentiers au Panoramique.  

Enfin, toujours concernant le Panoramique, les travaux pour la construction du pavillon d’accueil ont du retard.  

« On aurait aimé faire le premier coup de pelle cet automne, mais présentement, nous sommes en appel d’offres. On espère l’avoir pour le début de la prochaine saison d’été, mais rien n’est encore certain. » 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES