Mercredi, 21 février 2024

Faits divers

Temps de lecture : 1 min 9 s

Homme abattu à Chicoutimi

Une arme à impulsion électrique préalablement utilisée

Jean-Philippe Tremblay
Le 29 novembre 2023 — Modifié à 11 h 07 min le 29 novembre 2023
Par Jean-Philippe Tremblay - Journaliste

Une arme à impulsion électrique préalablement utilisée

Les deux policiers de Saguenay impliqués dans l’intervention qui a mené à la mort d’un homme mardi matin à Chicoutimi auraient préalablement utilisé une arme à impulsion électrique avant de devoir utiliser leur arme à feu. C’est ce que confirme le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

Les cinq enquêteurs du BEI sont arrivés en début de soirée, mardi et ont passé une bonne partie de la nuit dans le secteur de la rue des Hospitalières.

Ces derniers ont pu conclure qu’un appel avait été effectué à la centrale vers 10h10 pour une personne blessée par arme blanche. Le duo de policiers serait arrivé sur les lieux quelques minutes plus tard et aurait aperçu un homme dans la rue un couteau dans la main. Les policiers lui auraient demandé de lâcher l’arme, mais l’homme n’aurait pas obtempéré.

Un policier aurait alors utilisé une arme à impulsion électrique pour le maitriser, sans succès. Voyant l’homme se diriger vers eux, l’un des policiers aurait fait feu en sa direction le blessant. Des manœuvres auraient été prodiguées pour tenter de le sauver, mais son décès a été constaté sur place quelques minutes plus tard par les ambulanciers.

Vu les circonstances de l’évènement, la Sûreté du Québec ouvre une enquête criminelle parallèle concernant les évènements survenus.

Identité de la victime

L’UQAC a confirmé ce matin, via un courriel destiné à la communauté étudiante, que la personne décédée dans les évènements de mardi était un étudiant de l’université.

« Suite à l’opération policière s’étant déroulée à proximité de notre campus de Saguenay, hier, nous avons le regret d’annoncer que la personne concernée était un étudiant de notre université qui provenait de l’international. »

Aucun détail supplémentaire n’a pour l’instant été divulgué.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES