Dimanche, 21 avril 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 36 s

Le microcrédit gagne en popularité

Le 21 mars 2024 — Modifié à 11 h 24 min le 21 mars 2024
Par Maxime Hébert-Lévesque - Journaliste

L’organisme d’aide financière pour les entrepreneurs et les entreprises, Microentreprendre, soulignait lundi dernier, la journée nationale du Microcrédit. Il s’agit d’un mécanisme d’aide qui gagne en popularité au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le microcrédit est un prêt de quelques milliers de dollars avec des options de remboursement plus flexibles qu’un prêt régulier et qui permet aux particuliers ou aux entreprises d’accéder à une somme d’argent pour se lancer en affaires ou développer un nouveau service et produit.

« Pour la période 2023-2024, ce sont 30% plus de prêts qui ont été octroyés en comparaison à l’année précédente pour la région. Nous avons encore des résultats à compiler, toutefois, il y a de fortes chances que le Saguenay-Lac-Saint-Jean se positionne dans le top 2 au Québec au niveau du nombre de prêts accordés », indique la chargée des communications chez Microentreprendre, Eva Gutierrez.  

Elle souligne du même coup que le montant total des microcrédits octroyés s’élève à 300 000 $ et qu’ils ont permis la création ou le maintien de 45 emplois dans la région.

Microentreprendre est un organisme subventionné en partie par le ministère de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie et par son fonds propre de capitalisation.

« L’accompagnement de proximité de Microentreprendre porte ses fruits. Nous enregistrons un taux de remboursement des prêts de 90%, ce qui est très bon (…) ce qui peut expliquer ça, c’est le travail de nos deux conseillères qui suivent et aident les emprunteurs au fil du temps. Il faut savoir aussi que le prêt n’est pas accordé à l’entreprise, mais directement à l’entrepreneur », mentionne-t-elle.

Elle ajoute que les termes de remboursement peuvent être assouplis dépendamment de la situation du client. Cette flexibilité peut se traduire par une baisse du paiement mensuel à une pause de quelque mois.

Stimuler l’entrepreneuriat féminin

Selon Eva Gutierrez, Microentreprendre cherche à stimuler l’entrepreneuriat féminin de diverses façons.

« Cette année, la thématique a été portée sur les femmes en affaires. Nous avons développé un partenariat avec l’organisme Evol pour bonifier le montant des prêts. En effet, une entreprise détenue à 50% par des femmes peut obtenir jusqu’à 20 000 $ en prêt. »

Et ces efforts portent leurs fruits. « Il y a une quinzaine d'années, c'était de l'ordre de 20 à 25 % de femmes que l'on accompagnait, aujourd'hui c'est un peu plus de 50 % », explique fièrement Mme Gutierrez.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES