Dimanche, 21 avril 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 45 s

Coopérative d’alimentation à Saint-David-de-Falardeau

« Ça n’avance pas aussi vite qu’on le veut, mais on reste confiant! »

Jean-François Desbiens
Le 20 février 2024 — Modifié à 13 h 00 min le 20 février 2024
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

Même s’ils ont subi un revers dernièrement lors d’une demande de subvention auprès de Québec pour réaliser leur projet de marché d’alimentation à Saint-David-de-Falardeau évalué à 4,2 M$, les membres de la coopérative de solidarité de la municipalité sont loin de baisser les bras.

« Ça n’avance pas aussi vite qu’on le veut, mais on reste confiant », souligne la vice-présidente de la coop, Manon Lespérance.

Leur demande de financement, qui leur aurait permis d’obtenir une subvention de 500 000 $, a été refusée. Cette décision retarde l’aboutissement du projet, mais les responsables de la coopérative comptent revenir à la charge.

« On est toujours à l’étape du financement. On a été refusé, mais le programme a été prolongé. Ils nous ont dit qu’il y aurait à nouveau de l’argent au mois de mars. On va donc pouvoir redéposer une demande de subvention. On attend aussi des réponses d’un peu partout. La ministre Laforest a des fonds et elle nous a dit qu’elle penserait à nous. On a aussi fait une demande de subvention à la MRC, mais on n’a pas encore eu de réponse. »

Défi de taille

Manon Lespérance ajoute que même s'il est question d'un besoin de base aussi essentiel que l'alimentation, mettre sur pied une coopérative reste encore un défi de taille.

« C’est un gros projet et il faut être patient. Il y a d’autres endroits où ça a pris plusieurs années avant de se réaliser. Je ne pensais pas que c’était aussi parsemé d’embûches. Mais ce qui est agréable, c’est que la population est derrière nous. On a maintenant plus de 600 membres et il y en a des nouveaux toutes les semaines. Ça fait 13 mois qu’on travaille et on y a mis beaucoup de temps. Notre objectif, c’est d’être opérationnel d’ici la fin de l’année 2024. »

Rappelons que depuis la fermeture de l’Intermarché en 2022, la population de Saint-David-de-Falardeau n’a plus épicerie. Ses habitants doivent se rabattre sur le dépanneur ou encore faire leurs emplettes dans une municipalité voisine, avec la distance et le temps que ça implique.

Le bâtiment où la coopérative d’alimentation devrait être construite serait situé sur un terrain à l’entrée de la municipalité.

Deux bannières ont déjà offert de distribuer des produits à cette coopérative et celle du Marché Ami, une division de Metro, a été choisie.

Le projet est supporté par le maire de Saint-David-de-Falardeau, Germain Grenon, qui est impliqué de près. Ce dernier estime qu'il est essentiel pour la municipalité d'avoir une épicerie pour soutenir son développement économique, alors que sa population augmente.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES