Mercredi, 21 février 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 27 s

Vente d’électricité de Résolu à Hydro-Québec

« Il ne faut pas que ça se fasse au détriment du papier » - Gilles Vaillancourt

Le 23 janvier 2024 — Modifié à 09 h 48 min le 23 janvier 2024
Par André Deschênes, CKAJ 92,5 collaboration spéciale

« Il ne faut pas que ça se fasse au détriment du papier » - Gilles Vaillancourt

La décision du gouvernement du Québec de permettre à Produits forestiers Résolu (PFR) d’attribuer jusqu'à 60 mégawatts (MW) de puissance dans le réseau d'Hydro-Québec inquiète. Le président du syndicat de l’usine de PFR à Kénogami, Gilles Vaillancourt, et le président syndical de l’usine d’Alma, Jean-Pierre Rivard, s’interrogent sur les possibles conséquences de cette décision. 

« Mais advenant le cas où il y aura une baisse dans les commandes de papier, que se passera-t-il ? Il ne faudrait surtout pas que la vente d’électricité devienne plus rentable que celle du papier », se questionne Gilles Vaillancourt.

Jean-Pierre Rivard abonde dans le même sens. « À court terme, je vous dirai que ce n’est pas inquiétant. Mais…si un moment donné la direction décide de vendre 120 MW au lieu des 60 MW annoncés? Qu’est-ce qui pourrait les empêcher de le faire? On va se concentrer sur le court terme pour le moment. » 

Modalités

Cette vente d’électricité s’effectue par le poste Kénogami, pour la période de pointe hivernale se terminant le 31 mars 2024. Parallèlement à cette entente, le gouvernement modifie certaines conditions en lien avec les centrales hydroélectriques sur la rivière Shipshaw. Le tout concerne la location de forces hydrauliques et d'octroi d'autres droits du domaine de l'État requis pour le maintien et l'exploitation de ces centrales.

Cette livraison de puissance électrique n'aurait aucune incidence directe sur la production de papier puisqu'elle est limitée à l'arrêt temporaire des procédés de production de pâte thermomécanique aux installations situées à Alma et à Kénogami. Ce qui représenterait environ une centaine d’heures.

Rencontre

Par ailleurs, lors d’une rencontre mercredi dernier avec des élus jeannois, Groupe Papier Excellence a mentionné qu’il n’était nullement question de vendre les barrages hydroélectriques appartenant à Produits Forestiers Résolu, répondant ainsi aux récentes interrogations des travailleurs d’Alma et Kénogami.

« Je suis content que la direction du Groupe Papier Excellence, les nouveaux propriétaires de PFR, soit venue mercredi dans la région pour clarifier ses intentions et tenter de nous rassurer. C’est bien aussi que les dirigeants soient sortis publiquement une première fois pour faire part de leurs intentions », a ajouté Gilles Vaillancourt.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES