Économie

Temps de lecture : 1 min 43 s

Un secret bien gardé à Chicoutimi-Nord : Le goût de persévérance de l’Archange Café

Le 05 novembre 2021 — Modifié à 15 h 32 min le 05 novembre 2021
Par Julien B. Gauthier

C’est à la suite d’un changement dans ses habitudes de vie que Stéphane Darveau s’est initié à l’univers du café. Ce qui lui a permis de créer, avec sa conjointe Kathy Lavoie, l’Archange Café.

« Il y a maintenant 12 ans que j’ai cessé de consommer de l’alcool et le café est devenu une forme de substitut. Tranquillement, j’ai développé mon goût et mon intérêt pour cet univers qui est devenu une véritable passion », confie Stéphane Darveau, qui réalise son rêve de petit garçon d’être propriétaire d’entreprise.

C’est sur son poêle de cuisine avec une petite machine qu’il a expérimenté la torréfaction de ses premiers grains de café. À l’époque, il faisait déguster le fruit de son travail à son entourage qui en redemandait.

Sa conjointe se souvient. « Je travaillais pour une dame qui pouvait se montrer très difficile dans le choix de ses cafés, se remémore-t-elle. Alors, il s’était donné comme défi de trouver la bonne recette qui pourrait lui plaire en se disant que s’il trouvait la formule gagnante, elle le serait pour tout le monde. Puis un jour, elle l’a trouvée parfaite comme ça. »

C’est au cœur de leur domicile que Stéphane Darveau et Kathy Lavoie brûlent leurs grains de café depuis près de 5 ans. Les mois à venir seront déterminants pour la micro-brûlerie, qui établira un partenariat d’affaires afin d’offrir un nouvel espace de vente et de dégustation de leurs produits à Chicoutimi.

Le service client avant tout

Conciliant leur travail respectif de cuisinier et de serveuse, la vie familiale et la micro-brûlerie, les partenaires de vie arrivent à produire près de 125 livres de café par semaine.

« Aujourd’hui, nous comptons 5 cafés d’origine et 3 mélanges originaux finement sélectionnés suivant les plus hauts standards de qualité en matière d’évaluation du café », partage fièrement Stéphane Darveau.

Au fil des années, ils ont réussi à fidéliser une cinquantaine de clients uniquement par leur site web. À l’heure actuelle, leurs sacs de café sont distribués dans 11 points de chute au Saguenay.

« Ce qui nous distingue des concurrents, c’est notre rapport qualité-prix et notre lien privilégié avec le client. Il n’est pas rare pour nous de communiquer directement avec la clientèle par notre page Facebook, de répondre à leurs questions et même d’adapter certaines recettes à leur goût. »

À ce jour, il estime avoir investi personnellement près de 50 000 $ pour développer son entreprise. Et ce n’est qu’un début. En effet, le couple est en pourparlers pour conclure une entente de collaboration avec un restaurateur.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES