Dimanche, 16 juin 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 1 s

Mario Simard : La relance verte passe par l’industrie forestière

Janick Émond
Le 17 septembre 2021 — Modifié à 10 h 58 min le 17 septembre 2021
Par Janick Émond - Journaliste

Le député bloquiste et candidat dans Jonquière, Mario Simard, entend mettre à l’avant plan l’industrie forestière, un élément central pour la transition écologique.

« Plusieurs produits, qui normalement sont fabriqués à partir de pétrole et de la filière gazière, peuvent être fabriqués à partir de la forêt. Sur la question de l’environnement, le gouvernement libéral n’est pas au rendez-vous et préfère acheter un pipeline. Du côté des conservateurs, ils essaient de se défiler », fait valoir Mario Simard.

Selon lui, il faut soutenir et investir pour assurer l’émergence de produits tels que les bioplastiques, biochimiques et les biocarburants, qui sont issus de la forêt.

« La foresterie est le secteur le mieux positionné pour lutter contre la crise climatique », ajoute-t-il.

Cynisme

Sur le terrain, Mario Simard constate un cynisme ambiant et une apathie envers l’actuel gouvernement et la nécessité d’une élection.

« Les gens disent qu’ils n’écoutent pas, qu’ils ne regardent pas les débats. On me dit que c’est la fin des vacances et qu’il n’y a pas d’intérêt. D’habitude, ça passe, mais là, non ».

Il ne faut pas s’attendre à entendre parler de la question de l’indépendance. Loin d’en faire une priorité, Mario Simard explique qu’il faudrait être « déconnecté » pour en faire un enjeu à l’heure actuelle.

« Quand tu passes au feu, tu ne te préoccupes pas de la couleur des rideaux. C’est surtout en sortie de crise que nous allons avoir la démonstration de la faiblesse du système fédéral », ajoute le bloquiste.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES