Mercredi, 21 février 2024

Culture

Temps de lecture : 1 min 51 s

Depuis son déménagement à Arvida

Un nouvel environnement stimulant pour les Films de La Baie

Jean-François Desbiens
Le 23 octobre 2023 — Modifié à 13 h 00 min le 23 octobre 2023
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

Un nouvel environnement stimulant pour les Films de La Baie

Depuis leur déménagement de Chicoutimi à Arvida le 29 juin dernier, les 14 employés des Films de La Baie disposent d’un nouvel environnement plus propice à la création selon la propriétaire et directrice Stéphanie Gagné. Un changement qui arrive à point puisque l’entreprise spécialisée dans la production de vidéos documentaires et publicitaires planche actuellement sur deux projets importants.

Il suffit d’entrer dans ses bureaux situés au Carré Davis pour constater que les murs blancs, la décoration, la lumière qui entre et les boiseries en font un endroit chaleureux. C’est exactement l’environnement de travail que la directrice de production voulait avoir pour son équipe.

Quand l’entreprise était installée sur la rue Racine, souligne Stéphanie Gagné, les employés étaient répartis sur deux étages. Il n’y avait pas de salle à manger en haut tandis qu’en bas, elle était trop petite. Des irritants qui nuisaient à la synergie d’équipe selon elle.

« On est dans un endroit calme au Carré Davis quand on compare à la rue Racine ou il y avait beaucoup de circulation, des camions de livraison, plusieurs passants, parfois des cris et du bruit. On était dans un environnement où il y avait beaucoup de mouvement. Ici, on est tranquille et ça aide. On est concentré sur nos projets. On travaille différemment. On voulait que les gens soient proches les uns des autres et en même temps, qu’ils aient leur bulle de travail. C’est facile à déconcentrer ces petites bêtes-là! »

Pour la directrice de production, il s’agit d’un retour aux sources puisqu’elle vient d’Arvida. Elle rappelle que le regretté Philippe Belley y demeurait également.

Deux séries documentaires

En ce qui concerne les deux projets importants sur lesquels son équipe travaille actuellement, Stéphanie Gagné précise qu’il s’agit de séries documentaires qui pourraient être présentées à Radio-Canada.

« Je ne peux pas vous en dire trop parce qu’on attend des confirmations dans les prochaines semaines, mais la première série qu’on veut faire, c’est sur la santé animale et ça se passe surtout au Lac-Saint-Jean. Ce serait une coproduction avec une entreprise de Montréal, une première pour nous. »

Et la deuxième série?

« C’est une suite à un projet qu’on avait déjà fait il y a 12 ans sur des décrocheurs scolaires. On a envie de savoir ce qui s’est passé dans leurs vies durant les dernières années. »

Ces projets seront réalisés en poursuivant l’héritage de Philippe Belley parce que son esprit accompagne toujours l’équipe.

« C’est sûr que lors de son décès, j’ai eu envie de tout arrêter, mais l’équipe voulait continuer. Il nous a légué son esprit, sa touche d’humour et de légèreté. Il nous accompagne encore parce qu’il a laissé des traces indélébiles sur tout le monde. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES