Mercredi, 21 février 2024

Culture

Temps de lecture : 1 min 41 s

Un troisième roman pour Sébastien Gagnon

Une histoire de chasse, de quatre-roues… et de buck-garou

Serge Tremblay
Le 11 octobre 2023 — Modifié à 06 h 59 min le 11 octobre 2023
Par Serge Tremblay - Rédacteur en chef

Une histoire de chasse, de quatre-roues… et de buck-garou

Rôder dans la forêt boréale n’est pas sans danger. Faites une mauvaise rencontre et vous pourriez revenir à la maison avec une maladie insoupçonnée. Vous vous réveillez un matin et vous voilà pris de fièvre… de la fièvre du buck-garou!  

Le jeune Philippe a croisé la route d’un orignal mystérieux lors d’une randonnée de VTT en forêt. De retour à la maison, il constate que sa vue n’est plus aussi bonne, mais que son odorat se développe. Son corps se transforme, ce qui ne manque pas d’inquiéter son entourage.

Ballotté entre son père et sa mère une semaine sur deux, Philippe doit composer avec les changements qui lui imposent sa condition de buck-garou.

Faire lire les garçons

La fièvre du buck-garou est le troisième roman signé Sébastien Gagnon. Cette fois-ci, l’auteur de Dolbeau-Mistassini s’adresse à un public de jeunes adolescents.

« C’est le premier tome d’une nouvelle collection dirigée par Keven Girard, la collection Garnotte, qui a pour but d’inciter les petits gars à lire. C’est un auteur très actif qui parle beaucoup aux jeunes et il a constaté que c’est qu’il y a moins de romans avec des sujets qui les interpellent. Les Éditions Z’ailées ont décidé de lancer cette collection et m’ont demandé si j’avais de l’intérêt », résume Sébastien Gagnon.

L’auteur avait en tête le type d’histoire qui convenait. Une histoire, de plein air, de VTT, de chasse mêlée à une petite dose d’étrange.

« On ne sait jamais où on va trouver une histoire. J’étais dans le bois avec un ami au chalet et je l’écoutais raconter son histoire de buck-garou à son petit gars. Moi je prenais des notes! Je lui ai demandé la permission d’utiliser son idée et c’est ce que j’ai proposé à la maison d’édition. »

Si l’histoire a bien sûr une petite note de fantastique, Sébastien Gagnon insiste sur le fait qu’il s’agit avant tout d’un récit très ancré dans le territoire, dans la vie familiale d’une famille séparée et des changements que vit un jeune ado.

Livres à venir

Sébastien Gagnon est loin d’en avoir fini avec l’écriture. Il prévoit la sortie de deux autres romans à l’hiver 2024, dont un livre jeunesse pour lequel il avait obtenu une bourse d’écriture du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Il récidivera également avec une seconde collaboration avec Michel Lemieux, un autre Dolmissois. Leur premier livre conjoint, Territoire de trappe, avait remporté un prix littéraire du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans la catégorie roman.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES