Dimanche, 16 juin 2024

Chroniques

Temps de lecture : 2 min 12 s

Quand revient le printemps!

Le 31 mars 2023 — Modifié à 16 h 04 min le 31 mars 2023
Par Mélyna Girard

Pour tout amateur de sport, plus précisément de hockey, l’arrivée du printemps est synonyme de la grande danse des séries éliminatoires. Pendant longtemps, les sportifs de salon ont suivi le parcours du Canadien de Montréal en route vers la Coupe Stanley. Puis, la rivalité Canadiens-Nordiques. Mais que reste-t-il de cette fièvre sportive printanière?

Avec les performances moins reluisantes du CH au cours des dernières décennies et le départ des Nordiques, les gens se sont tournés vers les équipes régionales; et depuis quelques années, les choix sont très variés!

Depuis les années 50, le junior régional remplissait les arénas au moment des séries; les Marquis, les Saguenéens, le National, le SS de Métabetchouan, les Castors de Dolbeau et les Aiglons ont fait la pluie et le beau temps avec ces nombreuses rivalités. Malheureusement, ces rivalités régionales ont pratiquement disparu. Le junior régional n’a plus la même popularité qu’à l’époque, mais le calibre en demeure tout aussi intéressant. Ces jours-ci, nous assis tons à la finale entre les Marquis de Jonquière et les Aiglons d’Alma. Pour la formation jonquiéroise, il s’agit d’une 11e finale en treize ans sous les ordres de Bob Desjardins, qui tirera sa révérence après cette campagne. S’il l’emporte, souhaitons-lui une première conquête de la Coupe Dodge.

Dans le Collégial AAA, les Jeannois avaient connu tout un parcours le printemps dernier, avec une présence en demi-finale. La saison qui vient de se terminer fut la meilleure de l’histoire de la concession avec une troisième place au classement. Au moment d’écrire ces lignes, les Jeannois sont en avance 2-0 contre les Lions du Cégep Champlain St-Lawrence en première ronde. La foule almatoise est derrière son équipe et les chances de voir les Jeannois se rendre jusqu’au bout sont très bonnes!

Chez les Élites de Jonquière, le printemps a été de courte durée, ayant été éliminés dès le départ. Avec toute la saga entourant l’en-traîneur-chef, la meilleure chose à faire, c’est d’effacer et reprendre sur une feuille blanche la saison prochaine.

LNAH

Nous avons eu droit à la saison la plus serrée dans toute l’histoire de la Ligue Nord-Américaine de Hockey, où six positions sur sept ont été décidées lors du tout dernier week-end du calendrier. Chez les Marquis de Jonquière, la fin de saison intéressante (7-1-2 à ses dix derniers matchs) et le retour des blessés permettent aux hommes de Dominic Lapensée d’avoir de grandes ambitions. Une quatrième coupe pour Jonquière est possible, mais la lutte sera très féroce. Difficile de déterminer qui a un avantage sur une autre formation.

LHJMQ

Il n’y avait pas de grosses attentes chez les Saguenéens de Chicoutimi en début de saison, autant pour l’organisation que chez les partisans. Mais la tenue de Charles- Antoine Lavallée devant le filet, l’évolution de la recrue Maxim Massé et le brio du jeannois Fabrice Fortin font en sorte que les hommes de Yanick Jean se battent pour l’avantage de la glace pour la première ronde. Avec Québec, Halifax, Gatineau et Sherbrooke, ce n’est pas l’année des Bleus et tout le monde le sait. Par contre, Chicoutimi a encore deux choix de première ronde en juin prochain, dont un dans les trois premiers rangs. Donc, le meilleur est à venir…

À tous, bonnes séries!

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES