Culture

Temps de lecture : 1 min 33 s

Simon Delisle de passage en région : Un premier spectacle solo pour l’humoriste

Le 28 avril 2022 — Modifié à 08 h 49 min le 28 avril 2022
Par Marie-Ève Lavallée

Simon Delisle de passage en région : Un premier spectacle solo pour l’humoriste

C’est dans le cadre de sa tournée québécoise pour son premier spectacle solo, Invincible, que Simon Delisle s’arrête à La Boîte à bleuets d’Alma le 29 avril prochain. Confiant, l’artiste originaire de Chicoutimi est prêt à faire mourir de rire le public avec un stand-up comique à l’américaine.

Sans fla-fla, l’humoriste performe sur scène dans une mise en scène sobre et épurée, armé de son micro et d’un tabouret pour seul décor.

Influencé par l’humour à l’américaine, Simon Delisle enchaîne les blagues les unes après les autres de façon à ne pas donner trop de répit au public.

« Invincible parle de tout en passant par la pandémie, le végétarisme, de la pression sociale, de notre « dark side », de mes « bad luck » et tout est lié ensemble. J’aime les images fortes et les grosses blagues. Si l’on voulait me situer sur le giron d’humour, je dirais bien humblement que c’est le genre d’humour à la Martin Petit », lance-t-il.

Et pour un premier spectacle, la critique est élogieuse à l’égard de Simon, qui roule sa bosse depuis près de 12 ans dans le milieu de l’humour.

« Un spectacle qui, honnêtement, n’a aucun temps mort. Un 10 ans bien ficelé. Un Jedi du gag. L’étoile noire de l’humour », peut-on lire sur la page Facebook de l’humoriste Mariana Mazza.

D’ailleurs, l’humoriste originaire de Dolbeau-Mistassini Mat Lévesque, qui a près de 15 ans de bagage en humour, assurera la première partie.

Invincible vraiment?

Le spectacle de Delisle laisse croire que l’artiste est inébranlable.

Cependant, Simon, atteint d’une maladie rare, la polyendocrinopathie, a rencontré plus d’une embûche sur son parcours.

« J’ai eu et j’ai toujours des problèmes de santé depuis la naissance, donc je suis vulnérable à plusieurs niveaux. Mais ces épreuves là de la vie m’ont rendu assez imperméable. J’ai la couenne dure comme on dit et sur une scène en particulier, il n’y a rien qui peut m’atteindre. J’ai aussi un petit côté geek, d’où le titre du show en lien avec les superhéros ».

Difficile de ne pas le croire. Le gars de la région a fait plus de 2 000 spectacles jusqu’à maintenant, démontrant une bonne dose de persévérance et de passion.

Pour l’humoriste, Saguenay demeure toujours sa maison et il se montre impatient de revenir chez lui.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES