Dimanche, 21 avril 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 44 s

Construction résidentielle à Saguenay

Moins de permis émis en 2023, mais plus de mises en chantier

Jean-François Desbiens
Le 20 mars 2024 — Modifié à 12 h 00 min le 20 mars 2024
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

La Ville de Saguenay a délivré beaucoup moins de permis de construction résidentielle l’an dernier que l’année précédente, selon des chiffres obtenus par Le Réveil. Malgré cela, les mises en chantier ont augmenté considérablement en 2023.

Les données de la part de la Division des permis et programmes de la Ville font état de 346 permis octroyés pour l’habitation en 2022, comparativement à 253 l’année suivante.

Interrogé sur la raison de cette baisse importante, le responsable des communications de Saguenay, Dominic Arseneau, n’avait pas d’explication précise à fournir.

« On est incapable de répondre à cette question. Je ne sais pas ce qui a pu mener à ça et c’est difficile de répondre. Notre service reçoit les demandes de permis, les étudie et les octroie. Oui, le coût des permis a augmenté, mais il n’y a pas forcément une seule cause. Et ces chiffres disent certaines choses, mais pas tout. Le nombre de permis accordés n’indique pas forcément le nombre de bâtiments construits. Il y a quelques exemples connus de permis accordés qui ne se sont pas traduits en chantier. »

Vérification faite auprès de l’Association des professionnels de la construction et de l'Habitation du Québec (APCHQ), les mises en chantier ont au contraire augmenté.

Sur les 857 unités d’habitation mises en chantier en 2023 dans la région métropolitaine de recensement (RMR), soit une hausse de 49 % par rapport à l’année précédente, 753 l’ont été dans la ville de Saguenay.

Année exceptionnelle

Le directeur du service économique de l’APCHQ, Paul Cardinal, souligne que c’était une année exceptionnelle.

« Parmi les permis accordés par Saguenay, il y en avait probablement beaucoup pour du multilogement, parce qu’en nombre d’unités livrées, leur nombre a augmenté. Saguenay a très bien fait à ce niveau en 2023. Une augmentation de 49 % pour la RMR de Saguenay, c’est énorme. Et c’est l’inverse qui s’est produit pour l’ensemble du Québec. »

Cette situation ne devrait cependant pas se répéter cette année selon l’analyste de l’APCHQ. Paul Cardinal prévoit 700 mises en chantier en 2024 à Saguenay, soit une baisse de 18 %. Il faudra attendre en 2025 selon lui pour que leur nombre revienne autour de 750.

« Je ne crois pas qu’on répétera le chiffre spectaculaire qu’on vient de connaître à Saguenay cette année. Je pense que le marché locatif ne pourra pas être aussi fort, même si les besoins sont là et que le taux d’inoccupation est très bas. 2023 était vraiment à part. Je vois difficilement comment on pourrait battre ce niveau-là. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES