Samedi, 24 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 36 s

« Ma vie est plus tranquille. Il y a moins de pression. »

Jean-François Desbiens
Le 28 mars 2023 — Modifié à 19 h 52 min le 28 mars 2023
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

« Ma vie est plus tranquille. Il y a moins de pression. »

Jean Tremblay ne s’ennuie visiblement pas. L’ex-maire de Saguenay passe beaucoup de temps avec sa famille et devant son ordinateur depuis qu’il a quitté la scène politique, en plus de continuer à lire abondamment. Il dit qu’il mène la vie d’un retraité ordinaire.

« Je suis chanceux. Je ne suis pas malade et je ne l’ai pas été. Mes deux enfants vont bien, et ça va bien avec ma femme. Ma vie est plus tranquille. Il y a moins de pression. Je fais la même vie que tous les retraités. »

Contrairement à une rumeur qui circule encore à son avis, il demeure toujours à Chicoutimi et ce n’est pas près de changer.

« Je ne suis jamais parti de Saguenay. Je n’ai jamais déménagé. C’est sûr que comme tout le monde, je vais parfois à Québec ou à Montréal. J’ai aussi deux petits enfants de mon gars qui sont à Zurich en Suisse. Ils sont installés là-bas et j’y vais souvent pour voir mes petits-enfants. Quant à ma fille, elle aussi demeure dans la région. »

Qualité de vie

« Lorsqu’on lui demande pourquoi il a fait ce choix, Jean Tremblay n’hésite pas à parler de la qualité de la vie en région.

« Je trouve que c’est le plus bel endroit pour demeurer. Quand je passe un peu de temps à l’extérieur, je me dis toujours que ça ne vaut pas Saguenay. Je trouve que Saguenay, c’est équilibré. On a tous les services nécessaires, pis on n’est pas encombré par trop de circulation ou de pollution. On a de beaux endroits pour faire du sport. On a tout! J’aime ma ville. Je ne dis pas que je n’irai jamais ailleurs, mais c’est peu probable. »

Il termine en mentionnant qu’il manque de temps pour faire tout ce qu’il souhaite actuellement.

« Pourquoi, quand tu es à la retraite, on dirait que tu as moins de temps qu’avant? Quelqu’un devrait écrire une thèse de doctorat là-dessus. Tout le monde dit ça. Avant, je ne les croyais pas. Quand j’étais maire, on dirait que j’avais plus de temps pour pratiquer certains loisirs. Aujourd’hui, je me demande souvent quand j’aurai du temps pour faire telle ou telle chose. C’est surprenant. J’ai une pile de livres à lire en retard. Je voudrais avoir plus de temps, mais ce n'est pas le cas. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES