Mercredi, 28 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 46 s

Ubisoft Saguenay : Quand intégration rime avec rétention

Le 10 décembre 2021 — Modifié à 17 h 01 min le 10 décembre 2021
Par Julien B. Gauthier

Ubisoft Saguenay : Quand intégration rime avec rétention

Ce n’est pas quelque 20 000 employés qui empêchent Ubisoft de promouvoir une culture d’entreprise familiale. L’intégration et l’inclusion des employés, au studio comme dans la ville, est la priorité pour assurer le succès des bureaux saguenéens.

Le chef de file en jeux informatiques compte bien agrandir la famille de 125 à 250 employés d’ici 2030.

C’est en combinant différentes stratégies de rétention que la firme souhaite atteindre ses cibles. Recrutant ses talents un peu partout au Québec et à l’étranger, l’enjeu principal demeure l’intégration des nouveaux arrivants.

« Quand une personne arrive de l’extérieur, on cherche à l’intégrer au sein du studio, mais aussi de sa nouvelle ville d’accueil. On sait que le plus difficile, ce sont les soirs et les fins de semaine, alors on l’aide à se créer un nouveau réseau de contacts. On l’accompagne afin qu’elle se trouve de nouveaux repères dans sa communauté. Par exemple, on a un top 10 des choses indispensables à voir quand tu arrives en région », partage Isabelle Jolly, responsable des ressources humaines.

L’écoute des membres du personnel est primordiale afin de déceler les besoins et de les référer vers des organismes comme Places aux jeunes en région, qui les supportent dans leur migration.

Au-delà des avantages sociaux, c’est la qualité de vie de l’individu, mais aussi des familles, qui prime au sein d’Ubisoft.

« Lorsqu’on intègre un nouvel employé, on intègre la famille au complet. On est conscient que la rétention de notre personnel dans le temps est liée à leur bien-être. C’est pourquoi on fait différentes activités familiales pour susciter des rencontres. Par exemple, nous allons créer un Noël des familles en petits groupes à l’interne où les enfants pourront rencontrer le père Noël. »

De plus, le milieu créatif propose également un programme de buddy qui crée des liens entre les employés en fonction de leurs intérêts mutuels dès leur arrivé.

Des préposés au bonheur

Pour le département des ressources humaines, la mission quotidienne est de rendre les employés heureux. D’ailleurs, ils sont affectueusement surnommés les préposés au bonheur.

C’est par différents petits gestes que le trio d’employés augmente l’indice de bonheur au travail au quotidien.

« Chaque mardi, nous recevons les petits sacs de fromage en grains Saint-Laurent qui se font manger très vite. Mais on sait que certaines personnes peuvent être intolérantes au lactose ou ne pas aimer le fromage alors on va trouver d’autres moyens pour leur faire plaisir. »

Enfin, pour se démarquer, l’entreprise mise aussi sur les aspects distinctifs de la réalité régionale comme la nature et l’accès à la propriété de plus en plus recherchés par les travailleurs.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES