Samedi, 24 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 35 s

La Caserne de jouets du Saguenay : Une 34e collecte de jouets pour les enfants d’ici et du Congo

Janick Émond
Le 01 décembre 2021 — Modifié à 13 h 18 min le 01 décembre 2021
Par Janick Émond - Journaliste

La Caserne de jouets du Saguenay : Une 34e collecte de jouets pour les enfants d’ici et du Congo

La Caserne de jouets invite toute la communauté à prendre part à sa traditionnelle collecte annuelle. Lutins et sourires accueilleront les donateurs qui verront peut-être certains de leurs jouets rendre heureux un enfant au Congo.

En août dernier, Mario Gagnon, président à la Caserne de jouets, a reçu une demande  particulière. Le Cercle pour la promotion de la solidarité canadienne au Congo (CEPROSOC)  l’interpelle directement afin de venir en aide aux enfants démunis, malades et vivants parfois avec un handicap.

Sony Nlemo, secrétaire général de l’organisation sans but lucratif, lui demande humblement quelques jouets et vélos pour supporter ces enfants marginalisés à retrouver un peu de joie et à se développer positivement.

Depuis, c’est près de 15 palettes de jouets pleines à craquer qui ont traversé l’Atlantique. Ils sont à deux doigts d’atteindre leur objectif total de 20 palettes.

Mario Gagnon et toute son équipe de bénévoles ont minutieusement sélectionné des jouets éducatifs et des vélos à la demande de l’organisation.

« C’est une œuvre de cœur. Ce qui est primordial pour nous, c’est d’aider à la hauteur de nos capacités. Dans le passé, on a aidé des enfants d’Haïti, du Rwanda et de la Lituanie. Mais sans jamais priver les enfants de notre région, » précise le pompier à la retraite.

Une écoute attentive

La collecte, qui se tiendra à la Caserne de jouets de Chicoutimi-Nord, les samedis 20 et 27 novembre ainsi que le samedi 4 décembre, prendra la forme d’un service à l’auto dû aux mesures sanitaires actuelles.

Entouré de sa fidèle équipe de bénévoles, Mario Gagnon rappelle que depuis 1988, c’est environ 225 000 enfants qui ont reçu un des 300 000 jouets recueillis lors de cet évènement.

« À la caserne, on est comme une petite famille. D’ailleurs, ma conjointe, mes enfants et des amis d’enfance travaillent avec moi depuis le début. Cet esprit-là nous amène à faire plus pour les familles. Ça arrive que les gens nous appellent pour obtenir un jouet et finalement, c’est d’une oreille et d’une main tendue qu’ils ont besoin. On va tout faire pour les aider et trouver des solutions pour eux. Ça ne s’arrête pas à donner des jouets. »

Toute la population est invitée à les rejoindre au 2585, rue Roussel, entre 9 h et 16 h, pour faire une différence dans la vie des familles plus vulnérables.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES