Dimanche, 16 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 46 s

Pénurie de certaines marques et grandeurs de pneus: La patience est de rigueur

Yohann Harvey Simard
Le 11 novembre 2021 — Modifié à 17 h 41 min le 11 novembre 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

La panique s’est emparée de plusieurs automobilistes qui craignent une pénurie de pneus pour l’hiver qui est à nos portes. Bien qu’il y ait quelques difficultés pour les approvisionnements en pneus d’hiver dans certaines marques et grandeurs, les garagistes de Saguenay sont déjà à pied d’œuvre et prêts à faire face à la musique. Seulement, la clientèle doit s’armer de patience.

Le coût des conteneurs dans le transport maritime qui a presque quadruplé, la fermeture ou la baisse de régime de certaines entreprises de pneus, la pandémie et le manque de main-d’œuvre sont parmi les facteurs évoqués dans la difficulté des approvisionnements en pneus.

Le personnel de Pneus R.Guay et Pneus mécanique du Groupe Potvin, avec des succursales à Chicoutimi, Jonquière et Roberval, est dans le jus avec la pose de pneus d’hiver et les prochaines semaines s’annoncent tout autant chargées.

« Oui, il est vrai qu’il y a des difficultés d’approvisionnement pour certaines marques et grandeurs de pneus, mais ce n’est pas si pire que ça. Pour les pneus de dimension les plus populaires, ce n’est pas un problème », dit le responsable au comptoir, Germain Grenon.

Ses équipes attitrées à la pose de pneus sont à l’œuvre depuis le début d’octobre. Il suggère d’ailleurs aux automobilistes qui n’ont pas encore pris rendez-vous de ne pas trop attendre.

Toujours une solution

Du côté d’Autolook Mécanique, avec des succursales à Chicoutimi et à Alma, la situation est similaire. Comme partout ailleurs, la rareté de pneus touche seulement quelques marques et grandeurs, surtout pour certains types de camionnettes. Une situation bien différente de l’an dernier, par exemple.

« On s’arrange toujours pour trouver une solution de rechange qui va donner satisfaction au client. Dans l’ensemble, on a suffisamment de pneus en stock. C’est la grosse période en ce moment pour les changements de pneus. Les rendez-vous s’accumulent, il faut juste ne pas être trop pressé. En général, ça va quand même bien », dit Marc-Antoine Gagnon.

Au Garage Jean-Pierre Tremblay à Chicoutimi, on trace sensiblement le même portrait. Dans l’ensemble, les clients obtiennent les pneus désirés et aussi les dimensions concordantes. Dans le cas où une marque spécifique n’est plus en stock, on propose au client un pneu similaire et au coût équivalent.

Ce sont avec les plus gros modèles de véhicules, comme les camionnettes (pick-up), où parfois il est plus difficile de trouver exactement chaussure à son pied.

« On finit toujours par trouver une solution. À date, ça va très bien même si c’est une période très intense. Ce sera comme ça encore au moins jusqu’autour du 20 novembre », dit Chantal Bolduc, gérant et préposé au comptoir.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES