Mercredi, 28 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 46 s

Femmes Action : séparation-divorce: une ressource qui gagnerait à être mieux connue

Yohann Harvey Simard
Le 14 mai 2021 — Modifié à 12 h 03 min le 14 mai 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Femmes Action : séparation-divorce: une ressource qui gagnerait à être mieux connue

Cela fait plus de 35 ans que l’organisme Femmes-Action : séparation-divorce œuvre auprès des femmes en situation de divorce ou de séparation. Et malgré tout, les services offerts semblent toujours méconnus à ce jour.

C’est ce qu’a constaté Carolane Bouchard, intervenante sociale pour l’organisme, depuis qu’elle est entrée en poste il y a environ un an.

« Même si ça fait longtemps qu’on existe, j’ai vraiment l’impression qu’on est encore peu connu de la population », dit-elle.

Pourtant, Carolane Bouchard estime que son organisme représente un service essentiel que de nombreuses femmes gagneraient à mieux connaître. L’organisme a reçu une subvention qui lui permettra d’embaucher une personne supplémentaire, mais les demandes seraient plus nombreuses qu’elles ne le sont déjà s’il avait les moyens de faire de la promotion.

« Là on va pouvoir engager une deuxième intervenante, ça va faire du bien. Mais si on avait les moyens de promouvoir davantage l’organisme, je pense que le nombre de demandes augmenterait. »

Par le biais d’interventions téléphoniques (418 693-1161) et de rencontres individuelles ou de groupe, le travail de Carolane Bouchard consiste à accompagner les femmes en processus de séparation ou de divorce, ou encore qui sont en réflexion face à cette situation difficile.

Problématiques variées

Carolane Bouchard rappelle que la période précédant une rupture, voire un divorce, est souvent tumultueuse.

« C’est incroyable de voir le nombre de problèmes qui peuvent survenir lors d’une séparation. Je parle avec beaucoup de femmes qui vivent de la violence conjugale, psychologique ou physique. Mais ça peut aussi être des problèmes pour tout ce qui touche le côté légal d’une séparation ou encore la garde des enfants. »

D’ailleurs, bien qu’elle connaisse les bases, il arrivera que Carolane Bouchard oriente les femmes vers des ressources communautaires offrant de l’aide juridique.

Avant et après la séparation

Par ailleurs, si cette dernière travaille régulièrement en amont, elle est tout aussi appelée à intervenir en aval.

« Même une fois séparée, la violence peut continuer de se faire de différentes façons », dit-elle.

En effet, Carolane Bouchard explique que la violence prendra parfois d’autres formes, telles que le harcèlement, qui lui peut perdurer longtemps après la séparation.

Elle ajoute que la solitude peut aussi être quelque chose de difficile à apprivoiser.

« L’autre jour je parlais avec une femme de 72 ans qui sortait d’une relation de 50 ans. Ce n’est pas évident de se retrouver seul après avoir été si longtemps en couple. »

Carolane Bouchard conclut en spécifiant qu'elle n’est pas en mesure d’affirmer que la pandémie a généré des demandes d’aide additionnelles auprès de son organisation.

 

Carolane Bouchard estime que Femmes Action: séparation-divorce est un organisme qui gagnerait à mieux connu de la population.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES