Samedi, 24 février 2024

Chroniques

Temps de lecture : 2 min 28 s

Se remettre en forme, pas de tout repos

Le 08 août 2022 — Modifié à 11 h 53 min le 08 août 2022
Par Mélyna Girard

Se remettre en forme, pas de tout repos

Chronique

Depuis une dizaine d’année déjà, j’organise avec l’aide de gens exceptionnels une marche contre le cancer. À sa première édition, mon poids était au-delà des 450 livres. La question à l’époque était « Comment un gros comme moi pouvait marcher 46 km » ? À 37 ans, je me suis pris en main, pas complètement mais de façon assez significative pour être sous la barre des 300 livres. Oui, c’est un combat sans round final.

Comme je ne suis pas le plus discipliné, mon poids est régulièrement en mode yo-yo. Depuis, les gens me disent souvent : hé que tu dois te sentir mieux ! En fait oui et … Non !

Dans mes grosses années, je n’avais jamais eu de problème de santé. À l’exception d’une légère hypertension depuis mes 16 ans, rien! Pas de cholestérol, pas de diabète, rien! Comme je ne travaille pas dans un milieu physique, mon dos n’avait jamais crié à l’aide. Chanceux vous dites? Effectivement.

C’est alors que la marche est devenue un sport. D’avril à octobre, je peux marcher facilement au-delà de 1000 km dont 90 % en milieu urbain. À l’exception des sentiers du manoir, ça se passe dans les rues. Les risques de blessures pourraient paraître faibles ? Erreur.

L’ironie de la chose, je n’ai jamais été aussi « magané » que depuis que je prends soin de moi. En 2016, je marchais avec ma conjointe et j’entends un petit cri. Mon haut de corps pivote alors innocemment, et une décharge électrique se fait sentir tout le long de mon corps jusqu’au genou. J’ai le goût de crier tellement ça fait mal. Je venais de me déchirer le ménisque. J’ai dû me faire opérer quelques années plus tard.

Un an plus tard, je suis au gym sur un appareil multifonction. Vous savez l’exercice où vous êtes assis et que vos bras sont légèrement surélevés et que vous les faites aller de l’avant vers l’arrière ? Ouais… Et bien mon bras gauche est allé trop loin et je me suis fait mal à l’épaule. Malgré la physio et tout, j’en ai eu pour un an avant d’être confortable à nouveau.

Je joue au golf depuis quelques années maintenant. Un sport qui me semble inoffensif mais qui m’a fait rencontrer la meilleure chiro de la terre. L’an passé, un mal de coude qui ne me quitte plus. Un nouveau mot à mettre dans mon dictionnaire : épicondylite. Fin de ma saison en juillet. Ça a pris quelques mois avant que Dre Sara-Kim Morissette m’enlève la douleur.

Mais ce n’est pas tout ! Juillet 2022, en plein camp d’entrainement pour la marche, problème de genou encore. L’autre ! Tellement, que je me mets à boiter. Je fais la gaffe d’aller chercher sur le Web et oui, je me fais peur encore. Je retourne voir ma chiro et j’apprends encore un nouveau terme. Je suis atteint du syndrome de la patte d’oie. En gros, mes tendons ne sont pas au bon endroit mais ce n’est pas tant grave.

Donc, est-ce que ça va bien depuis que j’ai perdu du poids ? À 47 ans, oui ça va bien. Je suis souvent « magané » mais je respire tellement mieux. Et soyons honnête, le karma s’occupe de moi. J’ai été si longtemps à me laisser aller que la santé me rappelle à l’ordre. Cependant, j’en retire deux grandes leçons. Les étirements, c’est important et ne jamais hésiter à consulter un professionnel de la santé dès les premiers signes d’une blessure.

Au plaisir de vous croiser dans une rue ou sur une piste cyclable bientôt.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES