Mardi, 16 juillet 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 54 s

Église Sainte-Thérèse d’Arvida

Ville de Saguenay bientôt propriétaire?

Le 30 mai 2024 — Modifié à 08 h 00 min le 30 mai 2024
Par Sara-Léa Bouchard - Journaliste

Le conseiller Carl Dufour veut que la Ville de Saguenay devienne propriétaire de l’église Sainte-Thérèse d’Arvida. Une proposition a d’ailleurs été déposée au comité exécutif.  

Le projet de vente se concrétise de plus en plus, selon le conseiller municipal du district 5. Une transaction qui marquerait une étape importante pour le patrimoine d’Arvida et la pérennité de son église.     

« Honnêtement mon souhait, c’est que les élus du conseil de ville réalisent que le site déclaré de Sainte-Thérèse leur appartient aussi, que ce n’est pas juste un projet de districts. Je voudrais que ce soit un désir de tout le conseil de ville de Saguenay qu’Arvida soit reconnu à sa juste valeur », exprime Carl Dufour, en ajoutant que des discussions s’effectueront sous peu à ce sujet avec les conseillers des autres arrondissements.  

Ce projet d’acquisition avait été mis sur la table du conseil municipal en 2021, mais n’avait pas abouti. 

Rappelons que les travaux de réfection et de restructuration de l’église Sainte-Thérèse, démarrés il y a près de trois ans maintenant et qui s’élèvent à des millions de dollars, se poursuivront dans les prochains mois.  

Des sommes importantes que seule la Ville parviendrait à payer. C’est pour cette raison que le projet d’acquisition a été mis de l’avant, car il permettrait du même coup de sauver l’église et de permettre le développement du Centre d’histoire d’Arvida qui loue une partie du lieu de culte.   

Un pas de plus pour le projet muséal du CHA 

C’est devant un parterre de quelque 200 convives que le Centre d’histoire d’Arvida (CHA) a lancé jeudi soir dernier au Manoir du Saguenay son tout premier cocktail-bénéfice, marquant le lancement de son projet muséal. Accompagnée des membres de son conseil d’administration, d’élus et de partenaires, l’équipe du CHA a dévoilé les grandes lignes de son projet muséal. La valorisation de l’histoire de ses fondateurs, des citoyens et du patrimoine industriel local fait partie des préoccupations.  

« Notre mandat va vraiment être de faire de ce lieu-là un centre communautaire, culturel, scientifique et innovant. Un centre de recherche et éducatif sera aménagé au sous-sol, une salle de classe aussi, de même qu’une réserve muséale pour que les gens puissent y avoir accès », émet la directrice intérimaire du CHA, Marianne Salesse-Côté.  

L’écomusée du Centre d’histoire d’Arvida saura se démarquer avec un créneau totalement différent, un aspect important selon la directrice.   

« Le Musée du Fjord a une collection vivante, la Pulperie de Chicoutimi est un site qui accueille diverses expositions, tandis que nous on a toujours des thématiques à exploiter qui parlent d’Arvida et de son histoire, ce que les autres musées ne font pas », dénote-t-elle.  

Par ailleurs, une autre campagne de financement relative à l’écomusée sera lancée sur une période de cinq ans. D’ici 2028, l’église Sainte-Thérèse sera complètement transformée afin d’accueillir le projet muséal.  

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES