Mardi, 16 juillet 2024

Chroniques

Temps de lecture : 2 min 29 s

Le Sag-Lac en mode estival

Le 23 mai 2024 — Modifié à 10 h 00 min le 23 mai 2024
Par Roger Lemay

Les séries télé et les émissions de radio ont terminé leur saison. Plus de raison de s’encabaner. Les BBQ sont sur le patio et les piscines sont prêtes. Enfin le Saguenay–Lac-Saint-Jean passe en mode estival. On ne l’a pas volé. Avouez qu’avril et mai 2024 ne passeront pas à l’histoire. Mais il est maintenant l’heure de penser aux vacances et notre région a tellement à offrir.

Vous habitez Saguenay ? Vous êtes à 20 minutes d’un parc qui longue le plus beau fjord du Canada. Vous êtes à 45 minutes des Zecs offrant lacs et rivières gorgées de truites. Vous êtes à 50 minutes des plages de St-Gédéon et de Pointe-Taillon, et si vous poussez un peu plus loin, de celle de Vauvert, ma préférée, à découvrir.

J’étais avec des amis de la région de Montréal ce week-end, qui n’étaient pas venus ici depuis 3 décennies. Ils ne tarissaient pas d’éloges sur la région, qu’ils qualifiaient eux-mêmes de plus belle du Québec, et cela sans que je les force, croyez-moi.

C’est eux qui m’ont dévoilé une bien drôle de statistique. Le Saguenay–Lac-Saint-Jean vient en tête de liste concernant le nombre de personnes souhaitant rester dans leur région pendant les grandes vacances. En d’autres termes, nous sommes les moins « sorteux ». Nous préférons profiter de nos attraits avant de penser partir ailleurs.

Puis, ce qui fait également plaisir, c’est le nombre de vacanciers qui choisissent la région comme destination estivale. D’abord sachez que plus de la moitié des Québécois prévoient voyager à l’intérieur de la province cet été. Voici les destinations les plus prisées : la Capitale-Nationale (23% des voyageurs), le Saguenay–Lac-Saint-Jean (16%), l’Estrie (15%), Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine et les Laurentides (chacun 14%). De quoi être fiers non ?

Ce qui nous amène à parler des structures d’accueil. Depuis 36 ans maintenant, j’œuvre comme journaliste. Je connais depuis longtemps les travailleurs de l’industrie du tourisme (évidemment, un peu moins la relève…), leur rôle étant de planifier, organiser et réaliser des activités liées à la promotion touristique, visant l’attractivité des destinations et l’augmentation du flux touristique. Comme tout passe maintenant par le Web, j’ai examiné le portail régional.

Grosso modo, il est assez bien conçu, mais mériterait d’être bonifié. Des attraits majeurs sont difficilement trouvables, même parfois carrément oubliés. Par contre, il y a une bonne proposition d’itinéraires, et, mention spéciale pour la section musicale mettant en évidence les artistes d’ici, à l’aide d’une playlist exhaustive. On a le plaisir d’y découvrir, ou redécouvrir, Gab Bouchard, le Québec Redneck Bluegrass Project, Mara Tremblay, Fred Fortin, Sara Dufour et bien d’autres.

De nos jours, les vacanciers recherchent des expériences. D’aucuns souhaitent se faire prendre par la main et se faire guider vers ce          que la région a de mieux à offrir. Les parcours de ce genre connaissent du succès ; la route des bières, la route des fromages, le tour du lac à vélo. À ne pas négliger surtout, les touristes « internes », et les jeunes. C’était ma première expérience, l’été dernier, à La Noce, ce festival musical campé sur le site de la Pulperie, mettant en vedette des  artistes émergents (mais aussi émergés). Ai-je besoin de vous mentionner que j’ai fait monter la moyenne d’âge ? Pas grave, j’y ai vraiment trouvé mon compte. Les spectacles s’y succèdent dans une ambiance bon enfant, on y retrouve presque l’insouciance des années ’70. Un mini Woodstock…

Bref, bon été à tous, il y a beaucoup à faire ! Et sans vouloir être rabat-joie, prudence, sur l’eau portez vos « flottes », sur la route prenez garde aux motos et aux cyclistes, de petits efforts qui évitent le pire.    

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES