Mardi, 16 juillet 2024

Économie

Temps de lecture : 2 min 38 s

Plan d’action en immigration de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est

Une intégration réussie, un gage de rétention

Le 22 mai 2024 — Modifié à 08 h 00 min le 22 mai 2024
Par Yohann Harvey-Simard

Barrière de la langue, obtention de statuts, apprentissage des moeurs et coutumes, les défis sont nombreux pour les personnes qui s’installent dans un pays étranger. Si elles doivent y mettre du leur, la communauté d’accueil doit pour sa part offrir aux personnes immigrantes des conditions qui facilitent leur intégration culturelle et économique. C’est là l’un des mandats de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est.

« Arriver dans un autre pays, c’est énorme, c’est beaucoup, beaucoup de démarches. Il faut essayer de comprendre les normes, la culture, la paperasse, etc., et tout ça en même temps », pointe Roxane Michaud, agente de développement en immigration à la MRC de Lac-Saint-Jean-Est.

Elle précise que l’intervention de la MRC se situe dans la rétention, et non dans l’attraction des personnes immigrantes comme le font d’autres organisations.

À ce titre, en 2022, la MRC déployait un plan d’action visant à accroître le taux de rétention des personnes immigrantes en s’attaquant aux différents enjeux avec lesquels elles doivent composer.

« L’un des principaux objectifs, c’est d’enrayer l’iniquité qu’il peut y avoir dans l’accès aux différents services. »

Difficulté d’accès au transport et au logement

Le plan d’action découle d’une vaste consultation qui a notamment permis d’identifier les enjeux prioritaires. En haut de la liste figure l’accès au transport, au logement ainsi qu’aux infrastructures municipales en général.

À défaut d’avoir les moyens de construire des habitations ou une ligne de métro, dans son plan d’action, la MRC se propose de « mettre en place des instances de réflexion visant à trouver des solutions à la problématique du transport et du logement, pour ensuite élaborer des stratégies adaptées aux besoins des personnes immigrantes ».

En matière de transport, le plan d’action inclut également la tenue d’activités de promotion des moyens de transport en commun existants auprès des personnes immigrantes.

Selon Roxanne Michaud, la question du transport demeure moins épineuse que celle du logement puisque « la plupart du temps, les gens réussissent à s’acheter une voiture assez rapidement ». Cependant, trouver un logement est souvent plus complexe. D’une part, car la MRC est en situation de pénurie, et d’autre part, car des préjugés subsistent chez certains propriétaires.

« Trouver un logement, en ce moment, c’est dur pour n’importe qui, mais ce l’est encore plus pour les personnes immigrantes. Qu’on le veuille ou non, il y a encore des préjugés et de la discrimination. »

Des ateliers de sensibilisation sont réalisés en ce sens auprès des propriétaires et des acteurs en logement.

Intégration au milieu de vie

Le Plan d’action d’accueil et d’intégration des personnes immigrantes de la MRC part du principe qu’une personne immigrante bien intégrée économiquement et culturellement à la communauté jeannoise sera plus tentée d’y rester plutôt que de plier bagage pour les grands centres après son contrat de travail.

« Par rapport aux entreprises, dit-elle, notre mandat, c’est vraiment de leur apporter un soutien, de les sensibiliser, de les outiller, de les former quant à l’accueil et à l’intégration de leurs employés immigrants. »

Ainsi, entre autres interventions, la MRC Lac-Saint-Jean-Est a établi un calendrier d’activités de formation destinées aux entreprises de même qu’à toutes les autres catégories d’organisations. Les activités se veulent éducatives et portent, par exemple, sur la communication interculturelle ou encore sur les microagressions, comment les reconnaître, les éviter.

Roxane Michaud affirme que les entreprises se montrent généralement « très collaboratives » lorsqu’il s’agit d’améliorer leurs pratiques d’accueil et d’intégration. Elle ajoute que des activités de rapprochement interculturel s’adressant à l’ensemble du public sont aussi organisées.

En 2016, année du dernier recensement, on dénombrait 450 personnes issues de l’immigration permanente sur le territoire de la MRC. Il est permis de penser qu’elles sont beaucoup nombreuses en 2024.

Le Cahier EntrePreneurs est une initiative de Trium Médias, en collaboration avec le journal Les Affaires. Dans les éditions trimestrielles se trouvent des articles touchant directement les enjeux et défis du monde des affaires.

Pour consulter l’édition

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES