Dimanche, 14 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 28 s

De conseiller financier à enseignant de philosophie bouddhiste tibétaine : Jean-Philippe Borduas a osé changer de vie

Le 16 décembre 2021 — Modifié à 16 h 36 min le 16 décembre 2021
Par Julien B. Gauthier

À l’âge de 35 ans, Jean-Philippe Borduas est le seul enseignant de philosophie bouddhiste tibétaine au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il avait pourtant une situation matérielle confortable et enviable, mais la recherche du bonheur l’amena à tout quitter pour l’inconnu.

En 2016, l’ancien conseiller financier ne pouvait se douter qu’il allait remettre en question son existence.

« Après des études en comptabilité et gestion, je me suis placé dans mon domaine où je carburais à l’adrénaline et aux résultats. Mais je vivais de l’anxiété de performance. J’ai vécu alors ma première dépression et un premier arrêt de travail de six mois », raconte Jean-Philippe Borduas.

Pendant cette période, il a pris la décision de tout faire pour retrouver son équilibre. Attiré depuis toujours par la spiritualité tibétaine, ses recherches l’amènent à vivre une première retraite sur le calme mental et les émotions à Leclercville, au Québec. Un pèlerinage dirigé par le moine Lama Lobsang Samten, fondateur du Centre Paramita de bouddhisme tibétain du Québec.

Dès lors, sa perception du monde s’en trouve changée. « J’ai pris conscience du caractère précieux de l’existence humaine et du désir d’aider les autres qui m’habitait. »

Depuis, Jean-Philippe a participé à près d’une quinzaine de retraites bouddhistes afin d’approfondir différents concepts qu’il transmet dorénavant lors de ses ateliers hebdomadaires.

Bonheur

La transformation intérieure de Jean-Philippe ne s’est pas faite sans heurt. C’est un cheminement enchevêtré d’essais et d’erreurs qui l’ont amené à faire des choix bouleversants son confort.

« Après mon premier arrêt de travail, je suis retourné travailler au même poste. Mais je suis reparti en maladie peu de temps après. Je suis alors retourné suivre une seconde retraite pour réaliser l’importance du moment présent et la nécessité de vivre maintenant mes passions. »

En parallèle, il a été chercher l’aide d’une hypnothérapeute certifiée pour retrouver son plein potentiel. C’est ainsi qu’en 2017, il entame un long processus de formation continue pour devenir enseignant de la philosophie qui le passionne.

Depuis, il enseigne deux fois semaine la philosophie et la méditation bouddhiste à de petits groupes de Saguenéens. Une façon de réfléchir à la manière d’atteindre le bonheur en toute logique et sans contraintes.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES