Extra

Temps de lecture : 1 min 59 s

Boucherie Raymond et André remporte un prix international

Le 03 novembre 2022 — Modifié à 11 h 24 min le 03 novembre 2022
Par Diane Lemieux

Boucherie Raymond et André remporte un prix international

Contenu commandité

Le 30 septembre dernier, le plus gros acheteur de bœuf certifié ­Angus dans l’est du ­Canada, la Boucherie ­Raymond & ­André a remporté, devant plus de 800 participants, un prix prestigieux lors du congrès du ­Beef ­Batch qui se tenait à ­Phoenix en ­Arizona.

« ­On nous a décerné le prix international pour le meilleur partenariat catégorie boucheries indé­pendantes 2022 », explique ­Sylvain ­Gauthier, copropriétaire de l’entreprise fondée en 1973 sur la rue ­Taché, à ­Chicoutimi.

« Étant certifié ­Angus ­Beef, ça m’a permis d’être invité à ce congrès annuel. Nous étions une vingtaine d’entreprises qui provenaient du ­Canada, dont une seule boucherie, la nôtre. »

Plusieurs compagnies internationales de bœuf, des abattoirs, de gros restaurants américains assistaient à ce ­rendez-vous international.

« ­Ce fut l’occasion d’assister à des conférences et des ateliers. On a pu également connaître des éleveurs américains et canadiens de renom. »

Un heureux moment

Le copropriétaire se rappelle très bien du moment où l’on a nommé le nom de son entreprise.

« ­Sur l’heure du souper, au moment d’obtenir notre prix, le maître de cérémonie à nommer « Raymond & ­André ­Chicoutimi ». Ce fut une surprise. Je n’y croyais pas. Depuis cinq ou six ans, on offre le bœuf ­Angus à la boucherie. Depuis ce temps notre achalandage a augmenté considérablement et aujourd’hui nous sommes récompensés dans un congrès international. C’est quelque chose », ­ajoute-t-il.

Rappelons que ­Sylvain ­Gauthier a acheté l’entreprise il y a cinq ans.

Produits vedettes

Outre le bœuf ­Angus, la ­Boucherie ­Raymond et ­André propose à sa clientèle du bœuf lié à sec (dry age), un produit vedette qui plait beaucoup. « ­Une autre de nos spécialités concerne les viandes marinées avec de la marinade maison. Nous disposons de 16 pieds de comptoir rempli de ce type de viandes. Nos saucisses et charcuteries sont cuisinées sur place. »

Même chose pour les pâtés maison cuisinés avec de la pâte faite par les cuisiniers de la ­Boucherie.

« ­En plus, depuis que nous sommes installés dans nos nouveaux locaux, j’ai ajouté un bar à salade, toujours cuisiné sur place. »

À l’extérieur de la région

La légendaire tourtière de la ­Boucherie continue à obtenir une place de choix parmi les clients. À tel point qu’on en expédie à l’extérieur de la région.

« ­Nous apportons régulièrement des commandes de tourtière et de pâtés à la viande congelés au Terminus d’Intercar. Elles sont emballées de façon particulière pour être livrées à des consommateurs de ­Québec et ­Montréal », ajoute le propriétaire.

Le propriétaire invite les consommateurs à se prendre à l’avance pour le temps des ­Fêtes en commandant en ligne ce dont ils ont besoin. L’entreprise est ouverte tous les jours de 9 h à 18 h mais fermé le dimanche.

Pour en savoir davantage sur la ­Boucherie ­Raymond & ­André et pour commander en ligne, ­rendez-vous sur le site ­Web : boucherieraymondetandre.com ou encore consultez la page ­Facebook de l’entreprise en tapant sur le moteur de recherche : ­Boucherie ­Raymond et ­André.

Découvrez l’histoire des entrepreneurs présentés dans le cahier Portraits d’entrepreneurs d’ici

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES