Un ciné-parc sans pareil au Québec

Par Yohann Harvey Simard
Un ciné-parc sans pareil au Québec

Si le 28 mai dernier signait la fin couvre-feu au Québec, à Saint-Ambroise, cette date marquait aussi celle de l’ouverture d’un tout nouveau cinéparc.

Cela faisait maintenant deux ans que les promoteurs Éric Perron et Marco Gauthier travaillaient à la réalisation de l’imposant projet qui aura nécessité 1,5 M$ d’investissements. Situé sur l’ancien terrain de golf de la municipalité, le site est en mesure d’accueillir au bas mot 600 véhicules, faisant de lui l’un des plus grands au Québec.

« C’est un des cinéparcs qui peut accueillir le plus de personnes au Québec. Au Mont-Orford, ils en ont un avec trois écrans, mais ils peuvent juste recevoir 250 voitures », fait valoir Éric Perron à titre de comparaison.

Quant à lui, le cinéparc de Saint-Ambroise comportera un seul écran, mais pas n’importe lequel. Contrairement aux autres, ses films seront projetés sur un tissu conçu spécialement à cette fin.

« On est le seul cinéparc au Canada qui va projeter sur un tissu mesh. C’est un tissu cinq étoiles fait pour les projections. Les autres cinémas, eux, projettent sur des panneaux de vinyle peinturés en blanc. »

Cela dit, Éric Perron souligne que la qualité de son cinéma ne repose pas seulement sur sa surface de projection. Alors qu’un cinéparc traditionnel possède normalement un seul projecteur, à Saint-Ambroise, ce sont plutôt deux projecteurs qui ont été superposés.

Unique en son genre au Québec, cette installation permet de projeter des films avec une résolution se rapprochant du 4K.

À l’affiche

Des projections auront lieu de façon permanente les mardis, jeudis, vendredis, et samedis.

Formule bien connue au Québec, les « mardis à moitié prix » ont également été intégrés au cinéparc de Saint-Ambroise. Mais attention, il ne s’agira pas seulement que de films.

« On va préparer plusieurs thématiques pour les mardis », mentionne Éric Perron, expliquant que cette journée sera également dédiée à la diffusion de spectacles musicaux ou d’humour.
En ce qui concerne les jeudis, ils seront consacrés aux films 16 ans et plus. Long-métrages d’horreur et d’action seront notamment au programme.

La fin de semaine venue, explosions, fusillades et scènes ensanglantées cèderont la place à des films grand public.

« Les vendredis et samedis on garde ça pour des films familiaux », indique Éric Perron.

Beaucoup plus qu’un cinéma

Plus qu’un cinéma, le cinéparc de Saint-Ambroise s’apparente à un véritable complexe récréatif en devenir. Restaurant, relais de motoneige, discothèque, marché aux puces, festivals : le site aura visiblement de quoi attirer les foules pour les années à venir.

Si la plupart de ces différentes attractions verront progressivement le jour, le restaurant, lui, a ouvert ses portes en date du 19 mai. Et déjà, la population répond à l’appel.

« Ça n’arrête pas une minute. On a passé 40 poches de patates en 2 jours! », se réjouit Éric Perron.

Situé à quelques pas seulement du cinéparc, Le Gros Mexicain est l’endroit idéal pour les cinéphiles qui auraient une petite fringale. Comme son nom l’indique, le restaurant propose un menu composé de divers mets mexicains, mais aussi de plats typiquement québécois.

Des investissements totalisant 1,5M$ ont notamment permis de construire le tout nouveau restaurant Le Gros Mexicain.

Festivals

À l’image de leur projet, les promoteurs auraient souhaité inauguré leur cinéparc en grande. Une série de spectacles mettant en vedette les artistes country Guylaine Tanguay, Paul Daraîche et Karo Laurendeau était prévue, mais a dû être reportée aux 13, 14 et 15 août en raison de la pandémie. Les spectacles se dérouleront en mode cinéparc.

Néanmoins, les festivaliers auront bientôt de quoi se mettre sous la dent puisque la première édition du « Festishow » aura lieu du 24 au 27 juin. Martin Deschamps et Breen Leboeuf, France Damour, Les Deux frères de même que Janick Fournier et Steeve Desgagné seront alors en prestation.

Bien que le site puisse accueillir jusqu’à 20 000 personnes, toujours du fait de la pandémie, les places seront réduites à 5 000 cette année.

Éric Perron précise que le Festishow reviendra chaque année et que les spectateurs pourront y assister sans être à bord d’un véhicule.

Plus encore

Pour le moins ambitieux, Éric Perron et Marco Gautier ne se contenteront pas d’un cinéparc et d’un restaurant. Ces derniers prévoient réaliser d’autres investissements majeurs cet automne.

« On va construire une bâtisse de 400 000 $ pour en faire un relais de motoneige et de quad. Dans le haut du bâtiment, on va même ouvrir une discothèque. Ça va être la plus grosse au Saguenay », affirme Éric Perron.

Celui-ci ajoute qu’un immense marché aux puces se tiendra également sur le site chaque dimanche.

« Tout le monde va pouvoir venir vendre et acheter ce qu’il veut. On va faire jouer des chansonniers sur la scène toute la journée. Il va y avoir toute qu’une ambiance! »

 

 

 

 

 

Partager cet article