Mardi, 16 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 45 s

Optimisation et efficacité pour le nouveau réseau de transport en commun de Jonquière

Le 06 juin 2024 — Modifié à 07 h 42 min le 06 juin 2024
Par Sara-Léa Bouchard - Journaliste

Après 20 ans sans changements majeurs effectués, la Société de transport de Saguenay (STS) optimise et rend plus efficace le réseau de transport en commun de Jonquière.   

« On a entendu les usagers et je pense que c’était aussi important d’entendre nos partenaires. Alors ce qui est ressorti de ce processus-là, avec les gens du Cégep de Jonquière, c’était d’avoir plus de fréquences aux heures de pointe, qu’on touche un peu plus à nos pôles principaux. Ce pour quoi on a également décidé d’amener notre corridor d’écomobilité vers Jonquière », a mentionné le président du conseil d’administration de la STS, Claude Bouchard.  

En effet, la STS a élaboré un nouveau réseau centré sur des lignes plus directes et sur des trajets avec moins de correspondances. La collaboration avec le Cégep de Jonquière, l’Association étudiante (l’AGEECJ) et le centre de recherches (ÉCOBES) n’est pas le fruit du hasard, alors que l’organisation souhaite aussi desservir davantage la clientèle étudiante.  

« On est conscient que les étudiants sont notre clientèle de demain, donc si on est capable d’aller en chercher encore plus pour leur faire prendre conscience des avantages du transport en commun, sans être obligé de s’acheter une auto à 18 ans, c’est ce qu’on veut. » 

Une connexion fluide entre les pôles majeurs 

Le prolongement du corridor d’écomobilité de Saguenay reliera les principaux générateurs de déplacements dans la région, tels que la Zone Talbot, l’UQAC, les deux cégeps, les hôpitaux de Chicoutimi et de Jonquière ainsi que les centres-villes, dans les deux directions et sans correspondance.  

Cette ligne (175) offrira une fréquence de passage aux 30 minutes pendant l’horaire d’été et la fin de semaine, et aux 15 minutes en heure de pointe la semaine à partir du 26 août. Le transport à la demande sera déployé à pareille date dans les quartiers résidentiels de Jonquière et d’Arvida les soirs et les fins de semaine.  

« La ligne 175 et la ligne 2 resteront en fonction, mais pour le reste des lignes fixes vont disparaître au profit du transport à la demande, les fins de semaine et le soir après 18h. Pour ce modèle-là, on a un taux de satisfaction de plus de 80 % », ajoute le directeur général de la STS, Frédéric Michel.  

La STS a aussi réévalué la desserte du secteur Lac Kénogami, dont l’achalandage et le potentiel de développement ne justifient plus les investissements actuels d’heures de service.  

Une escouade mobilité sera déployée sur le terrain afin d’informer les usagers des changements et leur fournir une assistance. En ce sens, cinq étudiants ont été formés dans les dernières semaines.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES