Rétrospective de 2021 pour Sylvain Gaudreault : Faire des enjeux régionaux une priorité nationale

Photo de Marie-Ève Lavallée
Par Marie-Ève Lavallée
Rétrospective de 2021 pour Sylvain Gaudreault : Faire des enjeux régionaux une priorité nationale
Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, souhaite que le gouvernement met en place des mesures plus spécifiques sur la question de l’aluminium et de la forêt dans l’année à venir. (Photo : Courtoisie)

C’est sous le signe de l’action que le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a mené à terme la dernière année. Sur l’échiquier politique, il se montre fier de sa position ferme contre GNL Québec, du soutien offert à la population en temps de pandémie et de son suivi serré dans le projet de rénovation de l’urgence de Jonquière, qui retardait considérablement.

« À un moment donné, les délais se sont additionnés et l’on croyait que le projet de réaménagement de l’urgence était sur la tablette. Par mes interventions, le ministre Dubé s’est engagé à faire réellement les investissements attendus et respecter l’échéancier initial pour l’hôpital, » rappelle Sylvain Gaudreault.

Parmi les implications marquantes du député, on retrouve également sa participation à la cellule de crise formée à Jonquière visant à diminuer les impacts de la pandémie. Un engagement qui lui a permis d’être près de la réalité de la population et de tout mettre en œuvre pour trouver des solutions rapidement.

De plus, il se montre très heureux d’avoir orchestré une rencontre stratégique avec le ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Pierre Fitzgibbon, et le Syndicat national des employés de l’aluminium d’Arvida (SNEAA) afin que ces derniers puissent faire entendre leur voix dans le développement de l’aluminium au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

D’un point de vue national, l’homme de conviction soulève que l’abandon du projet GNL Québec est le bon coup de l’année du gouvernement. Tandis que le problème majeur de la gouvernance caquiste demeure son refus obstiné de mener une enquête publique sur la gestion de la première vague de la pandémie dans les CHSLD du Québec.

Vigilance pour l’avenir

Les dossiers à surveiller pour l’année 2022 sont nombreux selon Sylvain Gaudreault. La hausse des tarifs d’hydroélectricité et la situation fragile du français au Québec seront toujours d’actualité, dit-il.

En effet, le député souhaite la réouverture de la Loi 34 en matière de tarifs d’électricité pour qu’une demande tarifaire soit déposée annuellement à la Régie de l’énergie afin de permettre un ajustement aux moyens réels des portes-feuilles québécois.

Concernant la Loi 96 qui vise à réformer la Charte de la langue française, le politicien affirme que le gouvernement n’est pas assez prévoyant dans le projet de loi, notamment sur la question du français dans les cégeps.

« C’est un enjeu important. On sait que l’anglicisation des jeunes passe beaucoup par le cégep. Au Parti québécois, on est favorable à l’application de la Loi 101 dans les cégeps, mais le gouvernement n’ose pas aller jusque-là. »

Enfin, Sylvain Gaudreault ne peut affirmer officiellement qu’il se représentera comme candidat au sein du Parti québécois dans Jonquière aux élections de 2022. Cependant, à ce jour, son intention demeure favorable…

 

Partager cet article